Il fait un footing avec des Bopys

bopy.jpg
Les bopys sont percu dans l’armée franceoise depuis 1820 faisait d’elles les chaussures les plus vieiles en service de toutes les armées du monde.

 

Khanjhuers, 05  Aout 2019. 

Encore une nouvelle pour le moins invraisemblable, mais de source contradictoire sûre, dans la vicinité de Bandol sur le rocher de Khanjhuers. 
Le commandement des Hippopotames à la Batterie de Soutien et de Commandement et de Logistique Soutenu (BSCLS) du 3e Régiment d’arsouilleur de marine a été confié au CNE G. Hingraussegegue, bel et bien décidé à amener la compagnie de matochards-logisticiens au même niveau que ses commandos du RSMA en Guadeloupe.

Afin d’éliminer le whisky qui allait être consommé à la douce « Taverne » – dont le comptoir colle et les toilettes sentent le vomi calcifié -, un petit parcours de dépoussiérage a été programmé (ndlr : « un parcours de FDP où on s’encule les chevilles à une vitesse moyenne de 15km/h sous 30 degrés avec la sueur qui brûle les yeux et le café-clope qui se manifeste au niveau de l’anus » pour les EVAT).

Le jour-J arriva. À 07H45, le trac est palpable. Personne à la BSCLS n’avait l’habitude de courir avec l’ancien capitaine et encore moins de faire du sport.

« On n’avait même pas commencé que j’avais déjà mal aux genoux ! »

s’exclame le marsouin de seconde classe Frajèle qui vient enfin de finir sa FTS après 6 essais. Soudain surgit sur les marches de la compagnie le 1CL Toutétéha. À chacun de ses pas, le sol tremble. Tout le monde se retourne, stupéfait, et pour cause :

Le 1CL Toutétéha, connu pour être une vraie pince qui ne s’équipe pas, arriva en Bopy* (ndlr : petites sœurs des Patrick), les chaussures de sport perçues dans l’armée Françoise.

L’appel fut rendu avec seulement quelques bégaiements, et le CNE, fier et hardi, lança le tant redouté :

 « AU PAQUET LA COLO ! »

Dès les 500 premiers mètres, la section chancellerie a décidé d’opter pour un parcours alternatif spécial « vétéran-bureaucrate », les mécanos s’accrochaient, les trans avaient déjà formé un deuxième groupe (sauf pour le chef de cellule l’ADJ Mangiaballoche qui donnait toute sa vitalité pour courir à la droite du capitaine). Le 1CL Toutétéha courait avec ses sabots derrière les fesses du capitaine comme si de rien n’était.

Ils perdirent quelques hommes en chemin dont l’ADJ Mangiaballoche qui, après avoir placé  » rêver d’être un jour ADU « , a decidé de se laisser mourir derrière avec sa troupe.

Vaillant, le 1CL Toutétéha était toujours derrière le capitaine, avec le tibia qui avait perforé son genou droit.

À la fin de ce footing, le 1CL Toutétéha sera réformé avec la VM pour avoir osé courir avec des Bopys et, de ce fait, prendre ses deux fémurs dans les côtes et ses chevilles au niveau des rotules.

Une histoire qui finit bien pour tout le monde, sauf pour l’ADJ Mangiaballoche qui n’est toujours pas ADU et qui prend Sous-OP cette semaine

 

*culture homme du monde :  au début des années 30 dans la ville de Chicago, Al Capone utilisait souvent des BoBy en guise de chaussures à ciment pour se débarrasser de ses ennemis intimes, et que celles-ci ont, au cours des années, brisé plus de genoux que le pare-choc d’un Ford F150 conduit par un Texan en état d’ivresse.

boby-2-.jpg
Tommy Shmuckatelli, tué par des sbires d’alcapone avec des BOBY ( bopy vendu sur le marché americain)

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s