Troupes de l’espace : Un premier terrain mitigé

Image result for soldier in space
Un marsouin cosmonaute qui surveille la planete a la FILFIR.

De Gaulle en avait rêvé, Giscard y avait pensé, Mitterand n’en avait rien à foutre, Chirac l’avait imaginé…

En 2019, notre Président l’a fait.

En cette année rocambolesque et intense pour le secteur de la défense, le chef des armées a décidé de créer une armée de l’air et de l’espace. Dans le projet initial, elle ne devait être constituée que de techniciens et d’ingénieurs. Pourtant, chaque armée étant dans l’obligation de disposer d’un corps combattant (et ce n’était pas l’armée de l’air qui était en mesure de le fournir), il a été décidé de créer les Troupes de l’espace.

Certains scientifiques se sont offusqués, certains aériens ont voulu garder le crédit pour la conquête de l’espace… mais les ordres sont les ordres : la motion est adoptée, et les pauvres Space Cocoyes monteront la garde.

La première sortie terrain, cependant, a soulevé de réelles inquiétudes.

A peine arrivé sur la Lune pour y monter une BATL (Base Avancée Tactique Lunaire), le 1ère classe Bitozzini s’est apercu qu’il avait oublié sa pelle NASA (ndr : la version spatiale de la pelle US) dans la fusée. « Une simple erreur qui se doit d’être sévèrement sanctionnée », a annoncé le caporal-chef  Tarbat, qui lui ordonna immédiatement de prendre son Flyboard et de tourner autour de notre planète en hurlant « BIP BIP, JE SUIS UN SATELITE ». Fraîchement sorti de ST Maix, le sergent Laintello a essayé de l’en dissuader, en vain : 

« – Ben ouais, le sergent tout neuf, là, il me gueule dessus et me dit « et la physique, pauvre imbécile ! », du coup, ben, moi, j’ai compris que ce n’était pas assez physique, du coup je l’ai fait descendre de son flyboard et je lui ai mis un chassé de l’espace… PTDR… et après, je lui ai dit de le faire à la brasse, je l’ai plus jamais revu après. »

Selon les abberations du  sergent, le 1ère classe Bitozinni se serait volatilisé en rentrant dans le champ gravitationnel de la Terre, mais la compta a décidé de le mettre en absence irrégulière, au cas où.

Cet incident terminé, le caporal Demaulission-Derbyt a percu son VABL (Véhicule de l’Avant Blindé Lunaire) afin que son groupe puisse effectuer la reco des alentours, quand soudain celui-ci réussit à le mettre en Y sur un plat le plus total.

« – C’est ma plus belle performance. D’habitude, il me faut un fossé, ou de la boue, ou même un petit devers… c’est pas mon premier, hein ? J’en flingue un par an, OKLM, c’est jamais ma faute, mais là sur du plat je me suis surpassé. »

a-t-il déclaré, pas peu fier.

Le sergent Laintello a ensuite perdu ses JVS (Jumelles à Vision Spatiale). Ils ont eu beau ratisser, impossible de retrouver ces foutues optiques.

« À l’heure qu’il est, un petit local lunaire les a déjà revendues sur le marché de Mos Eslei»

a pensé le caporal-chef Tarbat.

Ils ont donc rembarqué dans la fusée et ont dit au revoir à la Lune, tandis que le sergent disait au revoir à son graton de chef. Car paumer des JVS, c’est un coup dur pour une carrière.

Sur le retour, une des fusées rencontra une panne dans l’ordinateur de bord, car le pax qui l’avait perçu n’avait pas déclaré la casse de la souris. La fusée ERYX, en perdition, s’est donc engouffrée dans le soleil.

Cette mission fut un échec, et bien que perdre un marsouin spatial, en soit, tout le monde s’en fout en France, douze, là, ça commence à faire mauvais pour la comm’. De ce fait, l’état-major a décidé de créer une nouvelle arme, la Légion Spatiale (Space Kurwa en anglais) afin de palier ce probleme.

Car si la vie de marsouin ne vaut rien, celle de space légionaire la vaut encore moins

Déclare le Général De la Batardie

Malgré les tumultes, la force spatiale francoise est en bonne voie pour conquérir la galaxie. Un très gros pas pour les bidasses, un petit pas pour l’humanité


4 réflexions sur “Troupes de l’espace : Un premier terrain mitigé

  1. Ha hahah sur du plat ! mdr un par an!!! j’en connais des marsouins pire que celui là, mais inapte à l’espace. Les asthmatiques ne supportent pas bien le scaphandre

    J’aime

  2. Historiquement les TDM sont issues des fantassins qui faisaient « sac de sable » sur les bateaux de la marine, du coup je suis pas sûr que les troupes de l’espace méritent de se faire appeler « marsouins » 😉

    J’aime

    1. Bien que l’époque coloniale française est censé être regarder d’un mauvais œil et qu’on aimerait oublier certains détails , tu ne peux nier que l’Afrique, l’Asie et l’Amérique ne s’est pas colonisé toutes seules 😉 tapes troupes de marines sur Wikipedia tu verras, les régiments métros qui font des OPEx ça date des années 90

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s